La conférence bretonne du vélo, première du nom !

Portrait

Publié le 3 novembre 2022

Mathieu Baudry, l'animateur régional Génération Vélo pour la région Bretagne s'est rendu à la première conférence bretonne sur le vélo mise en place à l’initiative du conseil régional. Elle s'est tenue le 4 octobre dernier à Saint-Brieuc avec pour enjeu principal le lancement officiel de l’élaboration d’un plan vélo régional. Retour sur ce premier événement breton.

Des priorités annoncées par le président de la région Bretagne

Après le mot d’accueil du maire de Monsieur Hervé Guihard Saint-Brieuc, Monsieur Loig Chesnais Girard, président de la région Bretagne a remercié les 150 personnes ayant fait le déplacement et a indiqué les grandes priorités du futur plan vélo breton, qui sont :

  • L’intermodalité : comment relier et combiner au quotidien la pratique du vélo, le réseau Breizh Go (le réseau de transport public breton) et les réseaux de transports urbains des villes bretonnes,
  • Les infrastructures placées directement sous la responsabilité de la région. Il a mit l’accent sur les lycées bretons qui manquent tous sensiblement tous d’équipements et de services vélo satisfaisants,
  • Enfin le plan vélo vise à accompagner la filière économique autour de la bicyclette, avec l’objectif de créer des emplois en Bretagne. Elle se structure, notamment avec la création récente de l'union des entreprises du Cycle Grand Ouest (CYGO).

Le territoire breton est composé de campagnes, villes moyennes et métropoles. La région compte adapter ces solutions à chaque territoire, et notamment proposer des solutions aux 200 000 logements disséminés dans les campagnes bretonnes.

 

Un calendrier à tenir pour la région Bretagne

Benjamin Flohic, le plus jeune des élus du conseil régional de Bretagne est également le premier conseiller régional délégué vélo de l’histoire de la collectivité bretonne. Il a complété le propos du président de la région en rappelant la méthode d’élaboration du plan vélo. Il s'est fait en concertation avec les collectivités locales à tous les échelons, ainsi que de multiples partenaires. Il a repris également certains chiffres connus mais toujours intéressant à rappeler, tels que le fait que 50 % des trajets réalisés en zone rurale sont inférieurs à cinq kilomètres, ils pourraient donc être effectué à vélo.

Concernant le calendrier, une version une du plan vélo breton sera voté fin décembre 2022. Il reprendra les différentes actions déjà mises en place, reprécisera les objectifs et la méthode pour élaborer le plan vélo définitif qui sera voté début 2024 

 

Atelier « les jeunes et le vélo »

Une fois les pleinières passées, place aux ateliers. Mathieu s’est rendu à celui traitant du sujet de la jeunesse à vélo.

Le hasard a voulu qu’il se retrouve à la même table qu’une élue à la mobilité d’un Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) qui s’engage à développer le Savoir Rouler à Vélo (SRAV) sur son territoire avec le soutien de Génération Vélo ! Un partenariat intéressant entre la communauté d’agglomération, une association de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB) et un club de BMX. L'objectif pour elle est de développer la compétence SRAV sur son territoire en participant à la formation des salariés de l'association FUB locale, pour à terme former une trentaine de classes par an !

Lors de cet atelier, les discussions ont permis de lister les difficultés rencontrées par les écoliers et collégiens en matière de mobilité à vélo. Une d’elle est marquante. Les parents sont réticents à laisser partir à vélo leurs enfants. La sédentarité des enfants engendrée notamment par cette peur des parents de voir leurs enfants pratiquer le vélo tous seuls induit des risques pour leur santé, que des études scientifiques récentes mettent en avant.

 

Intervention d'Olivier Schneider sur la FUB et l’actualité vélo nationale

La journée s’est terminée avec la prise de parole d’Olivier Schneider, président de la FUB qui a abordé la problématique de la sédentarité des jeunes lors de son intervention. Il explique chiffre à l'appui, qu'aujourd’hui seulement 50,7 % des garçons et 33,3 % des filles atteignaient la recommandation de l’Organisaiton Mondiale de la Santé (OMS). C'est-à-dire pratiquer au moins 60 minutes d’activité physique par jour d’intensité modérée à soutenue, principalement d’endurance, tout au long de la semaine. Il a rappelé que la pratique du vélo chez les enfants est donc une politique de prévention santé !

Olivier Schneider a également présenté la FUB qui compte désormais plus de 510 associations et antennes membres répartis sur tout le territoire français, et notamment les associations bretonnes représentées à cette journée par le Collectif Bicyclette Bretagne.

Il est revenu sur les récentes annonces du gouvernement concernant le plan vélo national, dont le budget a été relevé à 250 millions de plus pour l’année 2023, soit 200 millions d'euros consacrées aux infrastructures et 50 millions d’euros pour le stationnement.

Au-delà des chiffres, Olivier Schneider pointe le fait que ce plan vélo sera désormais une politique suivie, via la création d’un comité interministériel. L’État se donne donc les moyens de faire évoluer, rediriger sa politique en faveur du vélo. Il envoie par la même occasion un signal fort aux collectivités pour inviter celles qui ne se sont pas encore emparées du sujet à s’y pencher dès à présent.

D’autant que les aides aux collectivités sur le sujet ne manquent pas ! Olivier Schneider a notamment rappelé à l’assemblée l’existence des programmes portés par la FUB tels que Génération Vélo qui a pour objectif de soutenir le déploiment du Savoir Rouler à Vélo pour les enfants âgés de 6 à 11 ans. Un cofinancement à destination des collectivités qui sengagent dans le programme pour apprendre aux enfants à se déplacer en sécurité et en autonomie est proposé par Génération Vélo.

Il a également mis en avant le programme Alveole Plus qui permet d’obtenir des cofinancements pour la création de stationnements vélo sécurisés, ou encore l’Académie des mobilités actives (ADMA) qui dispense des formations par des experts en mobilité active aux techniciens et élus des collectivités sur les questions de mobilités actives.

Enfin il a bien évidement salué l’initiative de la région de proposer un plan vélo à 360° à l’image du plan vélo de la région Grand-Est.

 

Photo Mathieu Baudry

Les dernières actualités

Toutes les actualités

La réunion de cadrage, un outil à destination des collectivités pour maîtriser le fonctionnement du programme Génération Vélo

Le programme

Génération Vélo est au plus proche des collectivités en organisant une réunion de cadrage pour chacune des collectivités territoriales inscrites sur la plateforme Génération Vélo. Nous vous présentons ici ce volet clef du soutien de Génération Vélo aux collectivités.

Publié le 8 novembre 2022

Lire l'article La réunion de cadrage, un outil à destination des collectivités pour maîtriser le fonctionnement du programme Génération Vélo

Bénéficiez du cofinancement de Génération Vélo !

Le programme

Le programme Génération Vélo a pour vocation de soutenir le déploiement du Savoir Rouler à Vélo (SRAV). Pour ce faire il propose trois actions : l’accompagnement des animatrices et animateurs régionaux, le financement complet des frais pédagogiques des formations d’intervenants proposées par le programme et le cofinancement des interventions SRAV.

Publié le 4 octobre 2022

Lire l'article Bénéficiez du cofinancement de Génération Vélo !

Génération Vélo a participé aux rencontres nationales TEPOS (Territoires à Energies Positives)

Portrait

Génération Vélo a participé aux rencontres nationales TEPOS (Territoires à Energies Positives) animées par le CLER et la communauté de communes des Crêtes Préardennaises (08) les 28, 29 et 30 septembre 2022 organisées à Signy l’Abbaye. Théo Schintu, animateur régional du programme Génération Vélo pour la région Grand Est s’est rendu sur place pour rencontrer les nombreux acteurs de la transition énergétique impliqués dans le réseau.

Publié le 3 octobre 2022

Lire l'article Génération Vélo a participé aux rencontres nationales TEPOS (Territoires à Energies Positives)
Remonter en haut de page